Non, il ne s’agit pas d’un inédit de Philip K. Dick, mais de la décision prise par Mme Albanel, ministre de la Culture : désormais, le site de son ministère sera traduit par des logiciels et ce, sans aucune relecture.

Saluons ce progrès : c’est avec les économies de bouts de chandelle que l’ont fait les grandes novlangues.

Quelques passéistes, telle l’Association des Traducteurs Littéraires de France, ont cru bon de manifester leur désarroi.

Voici le courrier qu’ils ont adressé à Mme Albanel :

lettremmeministre

La seconde moitié de cette missive illustre toutes les capacités du mécanique interprète. Nous voilà rassurés.

Histoire de nous divertir, voici la traduction, effectuée par Google Translator, des deux premiers paragraphes des Silver Pigs, roman de Lindsay Davis (polar historique romain fort agréable, au demeurant). Le texte a été choisi pour sa relative simplicité :

Lorsque la jeune fille est venue précipiter les étapes, j’ai décidé que je portais beaucoup trop de vêtements.
Il a été la fin de l’été. Rome frizzled comme une crêpe sur un griddleplate. Les gens unlaced leurs chaussures, mais elle a dû les garder sur, pas même un éléphant pourraient traverser les rues unshod. Flopped populaire sur des tabourets dans l’ombre des portes, les genoux en dehors nu, nu jusqu’à la taille – et dans les backstreets de l’Aventin secteur où je vivais, c’était seulement les femmes.

Un érotisme fluide et multiculturel se dégage de l’ensemble. Sommes-nous à l’aube d’une nouvelle ère, celle où les éléphants se promèneront unshod dans les rues de Rome, et où nous seront tous nus, nus jusqu’à la taille face au Moloch ?

Publicités